Alerte Monitoring par SMS : Envoyer des alarmes par mail et SMS

La surveillance et vérification de l’état du serveur avec l’alertes Monitoring SMS par email, SMS, Messages vocalisé. Tous les équipements du réseau sont supervisés 24h/24.

Supervision et monitoring par SMS avec l’envoi d’alertes en temps réel.

Comme beaucoup de mots francisés, le monitoring que certains appellent aussi monitorage, peut se traduire en français par supervision ou surveillance, cela peut s’appliquer a beaucoup de sujets (entre autres du monde médical), qui n’ont rien à voir les uns avec les autres. Volontairement nous ne nous attacherons pas sur l’aspect médicinal ou médical, ou sur l’aspect biologie de cette terminologie, en nous concentrant simplement sur l’aspect supervision (surveillance) dans l’informatique ou l’électronique, incluant aussi le monde industriel.

Pour simplifier, nous assimilerons le monitoring à de la collecte d’informations, sur des plates formes diverses, d’exploitation ou de production, qu’il conviendra de surveiller et de contrôler, pour éviter toute rupture ou anomalie, et alerter ou alarmer en cas de souci, afin que les hommes d’astreinte, puisent prendre la main, et remettre en route les systèmes. Dans le monitoring, il n’y a pas d’ordre prédéfini, et vous trouverez une bibliographie très riche sur le sujet, néanmoins pour la bonne compréhension du lecteur, on en distinguera quelques activités bien différentes les unes des autres, d’autant plus que que précédemment seuls les spécialistes se sentaient concernés par le sujet, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.

Outil Supervision

Elles rejoignent toutes plus ou moins la gestion des risques ou du management des risques… qui de façon directe ou indirecte identifie et traite, tous les risques liés aux activités d’une organisation; le but final étant de veiller à réduire la probabilité d’échec ou d’incertitude face à une situation donnée. Une petite dizaine d’activités doivent être considérées, nous nous en attacherons aux principales, qui sont les expériences “users” ou utilisateurs, les expériences métiers, toutes les disponibilités, toute la gestion des retours ou temps de réponse et enfin nous finirons par les activités dites techniques ou activités de contrôle des performances, volontairement pour des questions de cohérence, nous n’étendrons pas nos écrits, dans cet article, sur la supervision du web, qui fera partie d’un autre écrit.

• Utilisateurs, le monitoring de leurs expériences.

Tous les utilisateurs, c’est bien connu rencontrent des difficultés; difficultés parfois inimaginables et inimaginées par les testeurs et autres programmeurs des systèmes d’information. Ici le monitoring va consister à capter et mémoriser les flux échangés (actions, situations, retours de l’application), pour que les supports puissent réagir et aider les utilisateurs. Le fait de garder traces des logs et actions, permettra aussi aux services de marketing d’analyser les comportements et de mieux apprécier les souhaits et idées des utilisateurs. Souvent ce sont des solutions basées sur des appliances (composants divers de hardware)

• Métiers, le monitoring des activités métiers.

Les nouveaux protocoles d’échange et surtout la puissance du XML, rendent très prometteur ce type de monitoring, car les flux échangés sont analysés et parfois de façon instantanée, permettant ainsi de réagir et/ou d’agir de façon efficace et adaptée, entre les différences applications. Le BAM ou BMA, qui est le Business Monitoring Activity, c’est tout simplement une forme différente pour ne dire légère de l’informatique décisionnelle, sur des bases en production réelle, toujours pratiquée en temps réel, et qui se trouve de facto associée au monitoring des flux. Autrement dit, à contrario de la business intelligence, qui fait des analyses en mode différé, utilisée très souvent pour le reporting, le BAM ou BAM est basé sur des outils spécialisés pour alimenter métriques business en contrôlant les bases de données.

• Disponibilités, le monitoring le plus ancien et le plus utilisé.

Beaucoup d’utilisateurs pensent que le monitoring fut utilisé pour les premières fois, lors de la création et de l’utilisation du protocole SNMP, pour s’assurer entre autres de la réelle disponibilité entre toutes les composantes hardwares et softwares des systèmes à surveiller et/ou à contrôler. Via la collecte des métriques de base ou dits élémentaires de type CPU, disponibilité des disques durs, utilisation des mémoires ou bande passante, il était aisé de faire remonter des anomalies ou des alertes, si l’un des paramètres remontés, différait ou s’éloignait des critères choisis ou imposés. Dit autrement, ce type de monitoring permet aussi aisément de contrôler la surconsommation de ses ressources ou bien d’analyser finement les performances.

• Temps de réponse, le must du monitoring au services des utilisateurs.

Quand on parle de temps de réponse, on l’identifie souvent au SLA, qui est encore un anglicisme utilisé sur pratiquement tous les contrats de service. Le Service Level Agreement (SLA) s’impose à tous comme un règle, qui se doit d’être impérativement respectée. Les engagements notamment dans le cadre d’ITIL, font que presque tous les contrats de services, proposent une mesure de la performance à travers un SLA, et sa gestion des niveaux de services, disponibilité, capacité, coûts, continuité et surtout sécurité. Cela va consister à tester et mesurer, tous les temps de réponses entre les applicatifs et les utilisateurs. Il subsiste différentes mesures pour effectuer ce monitoring, et sur le net vous trouverez de plus en plus des prestataires spécialisés

• Activités Techniques, le monitoring des tous les composants d’une application.

Les outils ou applications permettant ce type de monitoring sont souvent appelées de APM (Applications Performance Management). Ce sont des outils qui permettent d’effectuer un suivi sur les applications en elles-mêmes. Le but est de détecter d’éventuels problèmes, de contrôler la performance des applications métiers, et de mettre en avant parfois des anomalies consécutives à un environnement mal adapté (Réseau, Bdd, Bases de données, ou Système). Initialement crées pour des applications systèmes de type Client/Serveur, aujourd’hui, la tendance serait de les utiliser de plus en plus sur des applications Web, là où elles s’adaptent de plus en plus et de mieux en mieux. En règle générale, il a pour effet d’offrir une vision détaillée des performances (et de leurs variations), pour chacune des composantes de l’application monitorée.

 

Bien au-delà des performances d’un système ou d’un outil, le monitoring par SMS permettra aussi d’analyser des requêtes ou des situations plus complexes, comme certaines chaines de caractères, des des échanges ou des fichiers de type texte. Au delà des temps de réponse ou de disponibilité d’un site internet, ou bien d’un simple réseau d’imprimantes, ou d’autres types d’équipements réseaux, le monitoring est aujourd’hui une exigence pour la supervision des systèmes d’information.

 

MEMOGuard, l’outil d’alerte monitoring par SMS de Clever Technologies, s’adaptera à toutes situations complexe ou inhabituelle. N’hésitez pas à les contacter et à leurs demander, leur expertise clients.

Plus d’information sur le Notification SMS Service Now monitoring informatique – Alerte mail SMS –  report d’alarmes technique – Monitoring serveurs –  supervision monitoring