Logiciel supervision scada : Supervisory Control and Data Acquisition

supervision scadaLogiciel supervision scada : Décodons  ce sigle barbare “SCADA”, en bon français, c’est un système d’acquisition de données et de contrôle ;  tout simplement un système de télé-gestion (télégestion), qui en temps réel va traiter tout un ensemble de télé-mesures, et va permettre le contrôle d’installations industrielles et techniques.

Solution de supervision SCADA, Qu’est-ce c’est ?

Les premiers systèmes SCADA sont apparus dans les environs des années 1960, depuis ils n’ont cessé d’évoluer, mais leur base reste identique.. ce sont des contrôleurs, qui appuyés sur un logiciel de communication et souvent une interface homme/machine, permettent de remonter les données vers un outil central, qui va gérer et prendre position en fonction des aléas et des données récoltées.

Souvent un outil Scada, peut être décomposé en sous-modules, que certains nommeront sous-systèmes, parmi lesquels nous trouverons :

  • La supervision SCADA avec les outils et instruments d’analyse
  • La supervision SCADA avec les interfaces hommes-machines
  • La supervision SCADA avec les capteurs et autres convertisseurs de signaux
  • La supervision SCADA avec  les automates programmables ou programmés parfois
  • Enfin, le nécessaire outil de supervision, qui va en fonction des informations remontées, faire la corrélation et lancer les commandes ou actions nécessaires.

Les outils ont évolué depuis leur création en 1960, et tout comme les techniques informatiques, plusieurs générations y ont vu le jour, mais le principe de base,  tout en évoluant reste le même.

  • Les outils initiaux ou dits « monolithiques »

Utilisation maximale d’ordinateurs centraux, les réseaux n’existant pas encore, les systèmes ne peuvent se connecter entre eux, et leur portée est donc conséquente, mais limitée. DEC (Digital Equipement Corporation), fut l’un des tous premiers à les mettre en œuvre, pour journaliser et comptabiliser les horaires, intégrant certains systèmes d’alarme. Ces systèmes n’avaient pas vocation d’interchanger, car ils n’avaient pas la possibilité d’envoyer des messages, aux stations éloignées.

 

  • La seconde génération dite  « distribuée »

Eclatement des informations, et traitement à travers un réseau local simplifié, mais toujours en temps réel. Bien que les protocoles étaient propriétaires, c’était assez méconnu, sauf par les experts et les pirates, et tout le monde avait intérêt à maintenir un certain flou, justement pour ne pas révéler leur mode de fonctionnement.

 

  • Troisième génération, et les réseaux se multiplièrent

Internet, et la profusion de réseaux, fit que tout devenait accessible. Il ne faut pas mésestimer l’importance de la standardisation des protocoles et la création de normes, qui permit de sécuriser les communications, tout en permettant les mises  à jours des systèmes et des outils, chaque fois que nécessaire, et ce en temps utile.

 

  • La génération actuelle, avec « la profusion de l’internet des objets »

Internet a révolutionné toute la communication d’entreprise, les technologies dites internet des objets ont vu le jour, et cela a été multiplié par l’avènement du phénomène «  Cloud Computing » .  Les automates industriels programmés ou programmables ont aussi beaucoup évolué, et les systèmes de plus en plus complexes ont vu le jour.  Les algorithmes sont de plus en plus complexes, mais les systèmes SCADA par la puissance de calcul, peuvent absolument tout gérer. Les gestions des protocoles qu’ils soient fermés ou bien ouverts en est facilitée, et il est aisé de trouver de tels systèmes dits de supervision, dans des mondes très divers et hétérogènes.

 

  • Et demain, que verrons-nous ?

Internet a aussi un impact important sur l’utilisation, via le WEB, pour visualiser, pour prendre la main à distance, ou bien pour lancer tout action nécessaire au bon fonctionnement des systèmes. Sans vouloir faire une liste à la Prévert,  il est des secteurs qui sont ou seront de près ou de loin concernés par les systèmes SCADA :

Le M2M, Le SaaS, La Mobilité, la Sécurité des personnes et des sites, la gestion de la pollution, la gestion de l’énergie et son optimisation, sont des sujets d’actualité.

SCADA et Supervision

Enfin, impossible de ne pas parler de la supervision SCADA,  qui est la technique industrielle pour permettre le suivi et le pilotages informatique de systèmes complexes pour l’automatisation des processus, quels qu’ils soient.

Tous les systèmes ont besoin d’une supervision adaptée, relever des indicateurs, collecter des données, alerter et alarmer ne servent à rien, si un traitement de supervision, n’est pas mis en place, pour la bonne cohérence des applications.

La supervision s’intègre aujourd’hui dans tous les domaines

  • en informatique industrielle pour superviser les procédés et agir en cas de nécessité, ou d’alarme détectée.
  • En informatique dite de gestion,  pour surveiller un réseau ou bien une activité
  • En informatique système, pour controler la mémoire, le stockage ou autres
  • En informatique réseau, pour vérifier les services en ligne, la disponibilité etc.
  • En informatique applicative, pour contrôler la bonne exécution des processus.
  • En Informatique tout simplement pour contrôler les sites web ou les serveurs.

Très souvent, en complément de tous ces outils, il est nécessaire d’avoir un logiciel pour administrer son réseau, et c’est souvent Nagios ou Centréon, qui sont couplés aux outils de Supervision informatique, pour améliorer les remontées d’informations.

Plus d’informations sur la supervision SCADA :