Plan de continuité d’Activité – Business Continuity Plan

Plan de continuité d’Activité : Toutes le structures sont concernées y inclus les PME, mais parmi elles plus encore, celles dites d’importance vitale, les moyens de secours, l’armée, la santé et toutes les structures étatiques ou non qui composent notre paysage quotidien, d’où l’obligation qui fut imposée fin du siècle dernier de disposer d’un PCA ou BCP  (Business Continuity Plan / Plan de continuité d’Activité), afin de pouvoir associer par une démarche volontaire, mais structurée et organisée tous les domaines concernés (les interventions, les secours, la gestion de la crise, la gestion des risques associés, le maintien de l’ordre et enfin la relance ou la reprise de l’activité.

Mise en oeuvre d’un Plan de Continuité d’Activité

 

  • Les catastrophes mondiales ont explosé durant ces 30 dernières années

Les catastrophes au niveau mondial ont explosé à travers ces 30 dernières  années, jusqu’à la fin des années 80 (au siècle dernier), il n’y avait que peu de changements d’une année sur l’autre mais depuis chaque année, que ce soient pour les catastrophes naturelles, ou bien pour les catastrophes d’origine humaine, le nombre et la perte due à ces phénomènes ont explosé, avec des pics très conséquents certaines années (2005 Katarina, 2011 Tsunami Japon et inondations en Thaïlande).

 

Au niveau mondial, si l’on s’en réfère aux experts 2012, est à classer parmi les 3 premières années les plus couteuses en catastrophe pour l’humanité, depuis que des chiffres sont publiés ; et tous les continents sont concernés, pour les 3 plus grands cela représente :

  • 33 % pour l’Amérique
  • 27 % pour l’Asie
  • 25 % pour l’Europe

Et si l’on pousse un peu plus loin, l’analyse de la cause de ces impacts sur l’Europe :

  • 46 % ce sont les inondations
  • 33 % ce sont les grêles et les tempêtes
  • 17 % les tremblements de terre

Pour se rapprocher dans le temps un peu plus de notre époque, en 2016, il a été constaté 327 évènements dans le monde, à classer en 191 catastrophes naturelles et 136 catastrophes dites techniques, qui ont représenté un coût de 8 Milliards de  $ (Dollars), en légère diminution par rapport à 2015, où le coût estimé fut de 10 Milliards de  $ (Dollars).

 

Pourquoi un Plan de continuité d’Activité ou Business Continuity Plan

 

Toutes ces catastrophes ont engendré des crises, qui perturbent les organisations mondiales, les entités publiques et privées, les gouvernements, les organisations de santé, les organisations scolaires, etc etc. ; car dans certains cas, cela va jusqu’à la cessation d’activité, avec impossibilité de reprendre, d’où la nécessité de disposer d’un Business Continuity Plan / Plan de continuité d’Activité, qui parfois est utilisé en abrégé BCP ou PCA.

 

Toutes le structures sont concernées y inclus les PME, mais parmi elles plus encore, celles dites d’importance vitale, les moyens de secours, l’armée, la santé et toutes les structures étatiques ou non qui composent notre paysage quotidien, d’où l’obligation qui fut imposée fin du siècle dernier de disposer d’un PCA ou BCP  (Business Continuity Plan / Plan de continuité d’Activité), afin de pouvoir associer par une démarche volontaire, mais structurée et organisée tous les domaines concernés (les interventions, les secours, la gestion de la crise, la gestion des risques associés, le maintien de l’ordre et enfin la relance ou la reprise de l’activité.

 

Depuis quand les Business Continuity Plan ou Plan de continuité d’Activité, existent

Les premiers PCA ou BCP, commencèrent à apparaître à la fin du siècle dernier, et notamment dans le monde bancaire et de la finance (Regl 97-02, réglementation bancaire et financière du 27 février 1997, qui le détaillait ainsi :  «  Le PCA ou BCP c’est un ensemble de mesures visant à assurer, selon les différents scénarii de crises, y compris les extrêmes, le maintien ou la reprise d’activité, parfois même incluant des situations dégradées, pour aboutir à la reprise planifiée des activités, avant la catastrophe ».

L’objet du Business Continuity Plan / Plan de continuité d’Activité, sera donc de clarifier et de détailler la stratégie et les dispositions qui sont à prendre, pour garantir à une entité ou organisation, la continuation et le reprise de ses activités, suite à un sinistre majeur, jusqu’à son retour à la situation normale. Hélas il est impossible de tout prévoir, néanmoins il faut établir des stratégies de protection et de relance, afin que l’activité puisse reprendre et continuer malgré la perte de ressources critiques, ce qui est souvent le cas, lorsque ces sinistres surviennent.

Volontairement dans le présent article, nous n’entrerons pas dans les détails d’un PCA ou BCP, mais néanmoins, pour monter une telle action  (Business Continuity Plan / Plan de continuité d’Activité), il convient de le planifier et de prévoir des étapes à suivre , en respectant des méthodes claires et reconnues de tous, un contexte précis, des ressources nécessaires, des objectifs partiels et finaux, et des procédures de gestion de crise et pourquoi pas de communication, qui aboutiront à la rédaction d’un document dénommé : Business Continuity Plan / Plan de continuité d’Activité ou PCA / BCP.

Sources :