Superviser la monté des eaux : courts d’eaux, rivières, Fleuves et confluents

Toutes les collectivités territoriales ont pour obligation de s’équiper avec des systèmes d’alerte à la population. C’est une circulaire du Ministère de l’environnement, qui a fait suite aux inondations des années 1990 et 2000, la loi porte le numéro de loi  –  N° 2003-699 du 30 juillet  2003

Informations et préventions des inondations avec un système d’alerte à la population, obligations légales

Le Ministère de l’Environnement, après les grandes crues des années 80-82, a procédé à la modernisation des services et des moyens mis en œuvres. Il était nécessaires de moderniser les réseaux d’observations (automatisation et télétransmission des stations de mesure, informatisation des postes centraux, logiciels de collecte et de visualisation des données, procédures renforcées d’alerte des populations).

De nombreux acteurs, sont actifs sur de tels sujets et leur implication est primordiale

  1. Les SPC (Services de prévisions des crues), sont composés comme suit :

Le SCHAPI, ou service Central d’Hydrométéorologie et d’appui à la prévision des   inondations,  situé en région toulousaine. Lien 

Les 22 services de prévisions des crues (SPC), répartis sur tout le territoire, incluant la veille hydrologique (CVH)

Les 28 unités d’Hydrométrie, qui sont positionnées en Métropole auxquelles il convient d’ajouter 5  supplémentaire pour les Dom TOM

C’est en pleine collaboration avec ce service que les collectivité locales, surveillent les cours d’eaux et autres  sources de troubles, grâce entre autres aux stations pluviométriques, qui sont connectées entre elles, et transmettent leurs alertes au niveau national, à noter qu’il y a des liens très forts entre les DDT et les DREAL, notamment pour utiliser les modèles de prévision.

  1. Les autres acteurs, de la prévision des crises et des crues  :
  • Météo-France, avec ses 1200 collecteurs, et la gestion de ses radars, via ARAMIS
  • LE BRGM, bureau des recherches géologiques et minières, qui s’occupe plus des sous-sols et des phénomènes géologiques
  • LE CETMEF, Centre d’Etudes techniques maritimes et fluviales, pour les inondations à cinétique lente et submersions marines, ainsi que les inondations en milieu urbain.
  • L’ONEMA, office National de l’eau et des milieux aquatiques, qui a pour tâche de coordonner et de contribuer à gérer la police de l ‘eau (avec la programmation de sa politique (SDAGE et SAGE).
  • L’IRSTEA ex-Cemagref, dont l’étude est plus portée sur les zones de montage, érosions torrentielles/ avalanches, incluant les feux de forêt en Méditerranée.
  • LE SHOM prévention du risque de submersion marine (hydrographie et océanographie marine), référent national pour les hauteurs d’eau en mer, c’est lui entre autre qui est le partenaire pour le dispositif vigilance Vague Submersion et le centre national d’alerte au Tsunami

 

Nota – Le Centre d’Alerte Mondial Atomique,  à Saclay, à 25 kms au Sud Est de Paris, est un acteur majeur de la recherche, de l’innovation et du développement, pour les essais nucléaires, les séismes et les tsunamis, le Centre utilise notre logiciel MEMOGUARD depuis plusieurs années déjà. Ils disposent d’une version « maître » et d’une seconde version esclave pour les éventuels incidents. Il convient de noter, qu’ils utilisent une troisième licence pour tous leurs essais en temps réel et leurs tests.

 

Outil de prévention des inondations interfacé avec notre solution de supervision

Les Développements actuels concernent : la coopération entre les Services d’Annonce des crues et Météo-France (alerte aux précipitations, transferts de données, utilisation des images radars) ; les projets de développements de modèles pour passer de l’annonce à la prévision; la fiabilisation de la chaîne d’alerte

Clever Technologies est reconnu comme le leader sur le marché de l’alerte et de la diffusion de messages d’alarmes. Nos partenaires techniques que nous ne citerons que sur demande nous confirment que l’outil est adapté et répond parfaitement aux besoins liés à ce type d’alerte

Notre outil de supervision des fleuves, confluents, rivières, barrages  MEMOGuard s’interface avec toutes les  applications existantes sur le marché et permet de diffuser des messages d’alerte au personnel de garde et astreinte, et aux communes environnantes si souhaité.

Dans l’image ci-dessous, les applications d’hydrométries surveillées par MEMOGuard

Supervision alerte rivieres confluent fleuves

  • Application SIGMA II :

La  solution de supervision PARATRONIC vous permet de réaliser les mesures de niveau, pluviométrie, débit, qualité des eaux (température, pH, …) et de disposer à tout moment de vos mesures sous forme de tableaux, graphiques ainsi que d’une représentation cartographique de votre réseau de mesure. Les alertes vous sont envoyées par SMS et mail. ( lien )

  • Application Calamar II

CALAMAR permet la mise en place d’indicateurs de risque à partir de prévisions de précipitations et d’une analyse hydrologique locale préalable. Ces indicateurs de risque représentent des outils de décision important par l’anticipation qu’ils apportent, ce qui permet la mise en œuvre des plans de sauvegarde avec davantage d’efficacité. ( lien )

  • Application Lisah

Le LISAH, Laboratoire d’Etude des Interactions entre Sol-Agrosystème-Hydrosystème, est une unité mixte de recherche sous tutelle de l’INRA, l’IRD et SupAgro.  ( Lien )

Nous pourrions parler de NOE qui fut l’un des précurseurs, pionniers des  logiciels de collecte, de visualisation et de traitements, baptisé NOE Il. ( lien )

 

Plus d’information

  1. Gestion de crise dans les collectivités locales
  2. Système d’alerte des populations en cas d’inondation
  3. Plan communal de sauvegarde pour l’alerte des populations
  4. Télécharger le livre blanc alerte & information des populations en cas de risques majeurs