Superviser les réseaux électriques edf

Système de supervision pour surveiller l’ensemble du réseaux électriques

1) Système pour superviser les réseaux électriques:

Superviser les réseaux électriques afin de gérer efficacement l’énergie électrique, c’est protéger, surveiller et contrôler l’ensemble du réseau électrique à tout instant. C’est aussi, pour l’exploitant, optimiser au plus juste coût la consommation d’énergie sans préjudice pour l’activité. Cela passe par une vision générale et en temps réel de tous les paramètres électriques de l’ensemble de l’installation.

Il existe des solutions pour Superviser les réseaux électriques modernes à ce besoin, ce sont des produits et des services utilisant les technologies de l’information et de la communication, construits autour de bus de terrain qui incorporent des produits intelligents, tels que les centrales de mesure et les logiciels de supervision de réseaux électrique comme MémoGuard 2012.

Outil Supervision

2) Les différents types de réseaux électriques :

Dans les établissements industriels et commerciaux, la structure de l’installation électrique dépend de différents paramètres. L’un d’eux est la façon dont le consommateur est raccordé au distributeur. Dans tous les pays, il existe ainsi 3 segments de clientèle :

Supervision des systèmes et réseaux electrique

■ Le raccordement Haute Tension. Pour les plus importants sites industriels consommateur d’énergie électrique, en raison de leur forte consommation supérieure à 10 MVA, le client est directement raccordé en Haute Tension. Dans ce cas, le réseau électrique interne comprend un poste de transformation Haute Tension / Moyenne Tension, un réseau Moyenne Tension et différents réseaux BT. De plus, une telle installation va souvent avec une cogénération.

■ Le raccordement Moyenne Tension. Dans les installations de 0,5 à 10 MVA, le client est directement raccordé au réseau Moyenne Tension (20 kV). C’est le cas par exemple pour un hôpital ou un fabricant de matériel électronique. Ici, la structure du réseau électrique comprend une station Moyenne Tension / Moyenne Tension, un réseau Moyenne Tension et différents réseaux Basse Tension. Ce type d’installation intègre de plus en plus des sources d’alimentation autonomes.

■ Le raccordement Basse Tension. Pour les petites industries ou les sites commerciaux tels que des hôtels, le client est directement connecté au réseau de distribution Basse Tension (400 ou 230V). L’installation peut alors inclure plusieurs tableaux Basse Tension et des sources d’énergie autonomes.

 

3.) Finalités de la gestion d’énergie :

Superviser les réseaux électriques : Les besoins et la gestion des installations peuvent être très variables, selon le secteur d’activité, l’importance du réseau électrique, les conséquences d’un dysfonctionnement, le surcoût de consommation de l’énergie ou encore les utilisateurs finaux et les opérateurs. Aussi ces besoins doivent-ils être hiérarchisés afin d’exploiter et de maintenir au mieux l’installation électrique, les besoins liés à la sécurité des biens et des personnes primant effectivement sur les besoins simples de confort.

3. 1 • Sécurité des biens et des personnes :

Superviser les réseaux électriques : Un réseau électrique doit distribuer l’énergie tout en s’assurant de la sécurité des personnes et des équipements. Ce besoin vital a toujours été assuré par l’utilisation de différents relais de protection. Aujourd’hui, les technologies numériques ont accru les performances de ces dispositifs. Ils disposent maintenant de fonctions complémentaires et sont de plus en plus intégrés dans les systèmes de monitoring, grâce à leur communication par réseaux intranet.

3. 2 • Exploitation et maintenance :

Superviser les réseaux électriques : Selon les types d’installation utilisés, le nombre d’interventions peut varier de façon importante et, par là difficile à bien gérer. En outre, multitude de sites disposent de personnel de maintenance en forte décroissance, quantitativement et parfois même qualitativement. Les ressources humaines disponibles sont déterminantes pour la solution du problème à utiliser. Beaucoup d’installations sont pilotées et dirigées à distance, soit à partir d’un poste de contrôle dans une salle déportée de commande sur le site lui-même, ou alors à partir d’un centre externalisé de supervision de plusieurs sites. La concentration des fonctions de gestion est alors un moyen d’optimiser toutes les ressources humaines et d’améliorer en conséquence les conditions de travail du personnel d’astreinte et de maintenance, en passant par l’emploi de systèmes informatisés et d’exécution automatique des tâches répétitives.

3.3 • Disponibilité :

Tout secteur d’activité a ses exigences bien définies concernant l’impératif de la continuité de service. Par exemple dans un hôpital ou une clinique les salles d’opération et de réanimation sont conçues pour bénéficier d’un très haut niveau de continuité. Sur un site industriel, les coupures se traduisent par des pertes de production ou des pannes machine, et le coût de revient de telles indisponibilités peut être énorme. Le besoin d’assurer en permanence la continuité de fourniture a conduit à mettre en place des solutions technologiques très pointues comme le délestage de charges Moyenne Tension et différents réseaux Basse Tension, basé sur la différence entre les circuits prioritaires et les moins prioritaires. Gérer les défauts de fourniture est l’une des fonctions des systèmes de contrôle-commande.

3.4 • Qualité de l’énergie :

L’émergence d’équipements déphasant ou générateurs d’ondes harmoniques (onduleurs, variateurs de vitesse, fours,…). Ces altérations sont très souvent la cause première de graves de dysfonctionnements. Par exemple l’analyse qualitative dans une usine d’extrusion de plastiques fait ressortir des pertes de 65 k€ chaque fois que le process de fabrication est interrompu en raison d’un creux de tension ou d’une surtension. Certains distributeurs mettent en place, de nouvelles grilles tarifaires indexées non plus seulement sur la quantité mais aussi sur la qualité de l’énergie, en termes de continuité, et aussi en termes d’harmoniques. L’accès instantané à des mesures détaillées des harmoniques peut aider l’utilisateur à une maintenance rapide, avant que ne survienne une panne coûteuse de toute l’installation.

3.5 • Optimisation des coûts de l’énergie :

Dans de nombreuses entreprises le besoin de réduire les coûts, directs (consommation) et indirects (pertes de production) de l’énergie électrique, est devenu primordial. Le coût direct de l’énergie dépend :

  1. ■ Du nombre de kWh consommés,
  2. ■ De la puissance appelée (kW) en fonction du calendrier, du type de contrat et de la puissance souscrite,
  3. ■ De la puissance réactive consommée, Des économies peuvent être facilement initiées en agissant sur les deux facteurs, le niveau de consommation et l’offre tarifaire du distributeur.
  4. ■ Un système de mesure global fournira toutes les données nécessaires pour enregistrer et analyser la situation. Gestion et surveillance centralisées permettent des gains substantiels d’énergie grâce à un rapide retour sur investissement. De plus, un système avec des fonctions automatiques de délestage permet à l’utilisateur final de réduire sa consommation en fonction de la grille tarifaire.

4) Les centrales de mesure pour Superviser les réseaux électriques :

Une centrale de mesure est un élément polyvalent du réseau que l’on installe sur un départ et / ou une arrivée du réseau sur le tableau électrique de commande. Cet appareil participe activement, au contrôle, à la maintenance, à la gestion, à l’exploitation et à la surveillance du réseau électrique, à travers ces différentes fonctions :

  1. Affichage des alarmes  :
    Les besoins de maintenance et d’exploitation du réseau électrique sont très importants, la centrale permet de compiler la valeur de multiples paramètres du réseau. Le gain pour l’exploitant est non seulement économique (dès qu’intervient une mesure de puissance et / ou d’énergie, la centrale de mesure devient économiquement plus intéressante), mais aussi d’ordre technique puisque que la centrale procure des fonctions supplémentaires telles que la mémorisation des valeurs extrêmes atteintes par le réseau.
  2.  Captage et conversion des alarmes :
    Avec ses nombreuses possibilités de sortie, la centrale de mesure devient un compteur d’énergie, un transducteur ou encore un capteur numérique par le biais d’une liaison série, permettant ainsi de disposer et d’exploiter les informations à distance.
  3. Renseignements La technique intelligente :
    processeur et mémoire de la centrale, associés à son horloge interne, offrent à la centrale des fonctions d’enregistrement. Cela se traduit pour l’exploitant par des courbes de charges de son réseau, l’évolution des paramètres, ainsi que l’horodatage des évènements (alarmes, alertes, dysfonctionnement, coupures,…).
  4. Les centrales de mesure actuelles surveillent même la qualité de fourniture d’électricité :
    distorsion harmonique, détection des piques de tension, calcul du courant résiduel dans le conducteur du neutre, etc.

5) Installer des centrales de mesure et de surveillance des tensions électrique :

Superviser les réseaux électriques : En général les centrales de mesure trouvent leur place aux étapes d’un réseau électrique, qu’il s’agisse de la production, du transport ou de la distribution. On en trouvera par exemple :

  1. ■ Dans les différentes centrales de production d’énergie,
  2. ■ Sur tous les dispatchings de distribution électrique Moyenne Tension,
  3. ■ Sur les tableaux de contrôle et commande de moteurs
  4. ■ Sur les départs Moyenne Tension / Basse Tension des installations industrielles, pour la surveillance du réseau,
  5. ■ Sur les très gros sites industriels ou commerciaux, à fins de supervision et de comptage divisionnaire Basse Tension,
  6. ■ Chez les consommateurs d’énergie pour l’analyse de la consommation ainsi que la gestion des délestages,

 

6) Le monitoring pour Superviser les réseaux électriques  :

L’intérêt principal des centrales de mesure réside dans leur fonction de capteur numérique intégré dans un réseau dédié à la supervision de toute l’installation. Pour l’exploitation de ce réseau de capteurs et de compteurs, deux solutions s’offrent à l’exploitant :

– l’intégration dans une supervision générale,

– une solution “ constructeur ”, à partir d’un logiciel de télé relève et d’analyse dédiée.

a) supervision générale :

Les différentes centrales de mesure vont assurer le rôle de capteurs électriques spécialisés. On les retrouvera le plus souvent connectées à des automates via une liaison série RS485, le même automate étant également connecté au système central de supervision par un support de communication beaucoup plus rapide (Ethernet, …) utilisant le plus souvent de la fibre optique.

Dans ce système de supervision de réseau, l’automate assure surtout des fonctions de contrôle-commande. Sur le poste central de supervision, l’exploitant pourra visualiser sur des synoptiques de fonctionnement de l’installation, le bon état de ses disjoncteurs, la consommation détaillée électrique de chaque section, l’état du système de contrôle d’accès, la sécurité incendie, les températures,… et il pourra également piloter à distance l’ouverture de disjoncteurs, l’intensité de l’éclairage des sections, etc.

La télé relève automatique des relevés des compteurs d’énergie par le système permettra une facturation par unité de consommation. Le système de supervision permet de surveiller et de gérer les principaux paramètres mesurés (valeurs instantanées, moyennées, maximales et minimales) :

  • ■ Les tensions simples et composées sur les 3 phases,
  • ■ Le courant par phase,
  • ■ Le courant du neutre ou courant de fuite,
  • ■ La puissance active phase par phase et globale,
  • ■ La puissance réactive phase par phase et globale,
  • ■ La puissance apparente phase par phase et globale,
  • ■ La fréquence,
  • ■ Le facteur de puissance phase par phase et global,
  • ■ Le taux de distorsion harmonique phase par phase, en tension et en courant,
  • ■ Les énergies actives, réactives et apparentes consommées,
  • ■ Les énergies actives, réactives et apparentes fournies,

 

7) Surveillance réseau & conclusion

Superviser les réseaux électriques : Les centrales de mesure se sont considérablement développées en une décennie, pour devenir un organe intelligent de contrôle et de surveillance de toute une installation. Dans le même temps, leur format s’est singulièrement réduit, et en parallèle, leur mise en œuvre et leur exploitation est plus simple. Et l’on peut prévoir que cette évolution n’en est qu’à ses prémisses. Les centrales de demain donneront accès à plus d’information, qu’elles seront capables de hiérarchiser.

8) Logiciel pour Superviser les réseaux électriques :

MémoGuard Ce logiciel de supervision de télé relève et de gestion d’énergie, pour PC environnement Windows, se compose de 3 modules : configuration, visualisation, analyse.

■ Le menu configuration sert à paramétrer le système de supervision :

– caractéristiques de transmission (directe ou par modem),
– création de points de comptage fictifs,
– programmation des sessions de télé relève automatique, des index de comptage et des courbes de charge, paramétrage tarifaire,

■ Le menu Visualisation permet la supervision du réseau électrique grâce à :

– l’affichage instantané de l’ensemble des paramètres,
– l’affichage des alarmes, – l’affichage et l’enregistrement de paramètres au choix,…

■ Le menu Analyse permet la supervision des représentations écran :

– analyse quantitative et qualitative de la consommation d’énergie sous plusieurs formes (tableau, graphes…),
– l’optimisation de la consommation par des simulations en fonction de critères paramétrables (contrat tarifaire, puissance contractuelle,).

En effet, grâce à la télé relève des courbes de charges (toute les 10 min) en provenance des centrales de mesure et la superposition avec le contrat tarifaire, le logiciel de supervision est capable d’éditer automatiquement une facture d’électricité.

MémoGuard 2012 est donc un outil indispensable permettant la supervision de l’installation électrique, la simulation tarifaire de la façon la plus rigoureuse qui soit, l’historisation de toutes les données de consommation, de dysfonctionnement et d’incident.

Dans votre intérêt, qu’il soit économique et / ou sécuritaire, contactez nous au plus vite pour une présentation et / ou une démonstration de la solution qui vous permettra de superviser les réseaux électriques”  MemoGuard 2012 en nous joignant : Tel. 01.60.53.60.53 ou Fax. 01.60.37.64.14 ou par mail avec le formulaire de contact

 

Plus d’information sur l‘outil de supervision – Comment surveiller les réseaux électrique – Alerte SMS EJP