Sureté – Sécurité : Solution Diffusion de messages d’alerte

Clarifions  et expliquons, oui il y a une vraie différence entre la Sûreté et la Sécurité, le problème est que pour le commun des mortels il n’est pas aisé de faire, ni d’expliquer  cette différence. MEMOGuard est utilisé dans les deux cas pour la diffusion des messages d’alerte et la mise en place de la cellule de crise.

Bien différencier, ce dont on parle, Sécurité et Sûreté

La Sûreté ce sont les actes de malveillances volontaires, quand on détruit des voies de chemin de fer, quand on saccage des lampadaires, quand on vole dans les chantiers, quand on détruit des ouvrages ou des ponts, ce sont des actes faits pour porter atteinte soit aux personnes, soit aux biens qui appartiennent à autrui, c’est donc de La Sûreté.

La Sécurité quant à elle, concerne plutôt des accidents de tous types, (humains, domestiques ou matériels) donc par définition involontaires, accidents de personnes physiques, accidents matériels, accidents techniques, accidents chimiques ou autres, tous les accidents qui peuvent nuire aux personnes, ou aux biens de la société sont à classer dans La Sécurité.

Quand la RATP, met en place des actions ou des moyens, pour éviter des dégradations, c’est de la Sécurité, quand elle emploie des agents concernant la fraude aux billets, cela concerne la Sûreté. Les puristes diront que le terme Sûreté, est assez récent, avant on parlait seulement de Sécurité, mais une différence réelle a été faite pour bien distinguer Security et Safety, pour se rapprocher un peu de nos amis anglais, qui eux font une réelle différence.

Expliquons le sigle, GTS, qui peut expliquer bien des différences :

  • GTS – (Gérer en Toute Sécurité, principal objectif du développement durable).
  • GTS – (Global Technologies Services), une division d’IBM
  • GTS – Gestion technique de la Sécurité
  • GTS – Gestion technique Sûreté

Comme expliqué en préambule, que cela soit pour la sécurité ou bien pour la sûreté, les objectifs sont les mêmes, il s’agit de tenter de réduire les risques, et l’important dans les deux cas, sera de bien inventorier les ressources et de bien estimer et détailler les menaces, et si possible de façon continue, afin de faire face aux évolutions des situations rencontrées.

Par ailleurs pour les PME intéressées, depuis la séparation des deux terminologies, des contrôles de connaissances, ont été établis, avec obtention de certificats techniques à l’appui, délivrés par des organismes ayant pignon sur rue, tels que : INSSI, CERIC, ERITECH, et INSSAT entre autres, sans oublier la norme ISO qui fait référence en la matière à savoir IS34001.

Directeur de la Sureté Sécurité/ Safety Sécurity Manager, une vraie nouvelle fonction récente, mais demandée par tous.

C’est une réalité, mais ce poste est devenu crucial, rattaché au Directeur général, il fait partie de tous les comités importants de l’entreprise, son rôle est global, et il a accès à toutes les informations confidentielles de l’entreprise et de son patrimoine. C’est le manageur des risques de l’entreprise. source 
Les fonctions du Directeur de le Sureté sont :  liste non exhaustive :

  • Directions sécurité, sûreté, prévention, risques en tous genres
  • DSI, RSSI, Directions informatiques…
  • Directions générales, opérationnelles, juridiques, RH
  • Coordinateurs.
  • Architectes, maîtres d’ouvrage

Le Management de la sûreté, est une des préoccupations parmi les plus importantes et les plus primordiales de toutes les grandes entreprises, c’est nouveau mais tellement d’actualité, chez Total, c’est une des premières et des plus importantes priorités source

Car n’oublions pas, le Directeur de la Sureté doit gérer

  • la sécurité physique, à tous les niveaux, surtout pour les entreprises exposées au public (flux des personnes et des biens, surveillance complète et totale, des bâtiments et des accès, objectif prévenir les malveillances
  • la sécurité logique, identités des personnes, accès informatisés ou non, protection des données et des systèmes, sécurisation des réseaux et de toutes les infrastructures, enfin sécurité liée aux nouvelles technologies de l’information.
  • Identifier, contrôler les accès ou s’authentifier, pour accéder aux locaux, aux données ou bien au périmètre, il faut pouvoir y avoir accès, et donc se présenter et prouver son identité.
  • S’identifier, c’est un élément unique, qui est attribué, et qui est souvent composé d’un nom d’utilisateur et d’un login, pour accéder à un compte.
  • Contrôler les accès, cela offre la possibilité d’accéder à des ressources physiques, ou logiques, via un contrôle d’accès.
  • S’authentifier, c’est prouver son identité, et généralement cela intervient après la phase d’identification.. via un mot de passe, un support quelconque ou bien une empreinte digitale ou autre.
  • Autres techniques d’identification, ou de contrôle d’accès.

 

  • Protection périmétrique, afin de signaler une intrusion dans toute la zone sous contrôle, ou zone dite sensible. Deux techniques sont souvent indispensables et utilisées, à savoir la protection mécanique et la protection électronique.

 

  • Détection, souvent enregistrée par des caméras, qui permettent de connaitre les succès et les échecs, ce sont des systèmes d’intrusion (IDS Intrusion Detection System), qui permet d’analyser les activités bizarres ou anormales, sur une zone ou un réseau.

 

  • Geolocalisation, souvent basée sur une technologie GPS, ou bien sur les actuels téléphones mobiles de dernière génération, cela permet de définir avec certitude la localisation d’un objet ou d’une personne. Afin de les suivre, ou de les assister en navigation ou en surveillance

 

  • Vidéo-surveillance, c’est une technique qui consiste à poser des caméras de surveillance dans un lieu public ou privé, pour transférer (transmettre les images), et superviser à courte distance une situation. Dénommé parfois CCTV (circuit de télévision fermé).

 

  • Supervision, c’est notre premier métier, et nous le pratiquons depuis 20 ans déjà, MEMOGuard, vous permet de contrôler,  de surveiller vos équipements, vos systèmes, vos locaux, pour vous alarmer et vous alerter selon les anomalies ou les erreurs constatées. A distance, vous interviendrez pour acquitter, désactiver, arrêter et/ou relancer vos systèmes si nécessaires. Et si vous n’êtes pas disponible à cet instant, il vous sera possible de « swapper » sur un autre collège, soit en parallèle, soit en escalade pour bénéficier ainsi, d’une véritable gestion de crise, ou gestion de la sureté de votre entreprise.