WS-Management : Protocole de communication basé sur SOAP, standard industriel

Protocole de communication WS-Management : SOAP

WS-Management : Protocole de communication pour l’administration, des équipements, des serveurs et des applications, surtout basé sur le SOAP (Services Web).

L’évolution des technologies, et la multiplication des protocoles a amené le DMTF, sous la pression de certains industriels tels que Amd, Sun et Intel, à publier un nouveau protocole pour gérer le Web, et ce dès 2008, c’est ainsi qu’en prolongement du WBEM est né le WS-Management, protocole plus riche que les autres, et surtout supportant en lecture/écriture des accès plus simples notamment sur les variables, dans la foulée de la création du protocole, simultanément un nouveau mapping a été porté par le DMTF, pour unifier le WS-Management avec le Common Information Model.

Dès le départ, WS-Management, que certains nomment ou rapprochent de Ws-Man, a séduit par sa richesse et aujourd’hui il est bien plus proche de Netconf et ou du WBEM que de SNMP, c’est le protocole idoine pour la gestion de l’échange à travers l’infrastructure informatique, parce que notamment il fournit une seule voie commune pour tous les systèmes d’accès, à tel point que très rapidement Microsoft l’a mis en œuvre pour ses versions multiples telles que Windows XP, Vista, Windows Server 2008 et autres Windows Server 2003.

C’est aussi ce protocole qui est souvent reconnu et appelé SOAP (ou grand père de toutes les interfaces du web), et qui a été très utilisé pour pouvoir élargir l’audience des utilisateurs, supporte l’interface de type AJAX, vendre des produits ou des services en ligne, et c’est SOAP qui répond à cette problématique complexe et aisée à la fois, car elle permet de s’appuyer sur une architecture adaptée, pour pouvoir communiquer avec un grand nombre de clients. C’est ainsi que SOAP est vraiment devenu un Framework de développement des protocoles applicatifs, alors qu’au départ, il n’était qu’un protocole générique de plus.

Une grande différence continue malgré tout de subsister, entre les développeurs  ardus et tenant de l’accès SOAP  (Simple Object Access Protocol) et ceux préférant et de loin, les accès REST (Representational State Trasfer), chacune présente des avantages et des inconvénients, et nous n’avons pas ici à trancher, car dans tous les cas, il appartiendra au responsable du développement d’appliquer la méthode la plus adaptée selon ce qu’il souhaite en faire ; le seul complément que nous pourrions apporter est qu’à priori, l’utilisation de SOAP serait plus couteuse et plus gourmande que le REST, mais cela reste néanmoins une bagarre d’experts.

Nous clôturerons donc le débat en disant qu’à priori, les deux technologies peuvent être combinées, si l’on écoute les sages , l’important est de disposer de la meilleure architecture possible, REST facile d’accès et de compréhension, SOAP standard industriel avec protocoles claires et bien définis.

Clever Technologies, publie sur son site, presque tous les protocoles de la supervision, si vous souhaitez en découvrir d’autres, de même que le logiciel d’astreinte alarmes et alertes incluant la gestion de crise : MEMOGuard, rendez-vous sur le formulaire de contact .

Plus d’information sur la supervision des protocoles réseaux :